Crédit: Saitarg via Iwaria

Programme Green Amazones : la thématique Genre et projet d’action climatique boucle la série de formation

Initiée depuis janvier 2022 dans le cadre du programme Green Amazones, la série d’ateliers béninois de renforcement de capacités a pris fin le samedi 31 avril 2022 par une rencontre autour de la thématique « Genre et Projet d’action climatique ». L’occasion de faire un bilan de ces quatre mois d’apprentissage et de partage d’expérience.

Suivant la même dynamique enclenchée depuis février 2022, d’autres jeunes filles ou femmes de 18 à 25 ans, responsables ou membres d’ONG béninoises rattrapent le train. Ces dernières œuvrant aussi pour la sauvegarde de l’environnement dans un contexte de changement climatique ont eu l’occasion, suite à leur sélection à l’appel à candidature lancé dans ce cadre, de bénéficier de ce renforcement de capacités. Sur plus de 30 candidatures, sept ont été retenues.

Un petit rappel sur le bien-fondé de la thématique du dernier atelier de la série

A l’entame de ce dernier épisode de la série de de formation en faveur des Amazones, le coordonnateur du programme Green Amazone fait un rappel des objectifs du présent atelier.

« Dans un contexte où les violences basées sur le genre (VBG) sont de plus en plus récurrentes et que les institutions internationales et nationales accordent une attention particulière aux projets qui sont sensibles au genre, il était important d’outiller nos Amazones afin qu’elles puissent intégrer le genre dans leurs projet d’action climatiques. »

Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green Amazones

Kawsaar Sylla Aladji Boni, coordonnatrice adjointe du programme Green Amazones n’en dira pas moins.

Cet atelier était l’occasion pour nous de présenter à nos Amazones la synthèse de ce que nous avons réalisé ensemble au cours de ces quatre mois, mais aussi nos perspectives pour la suite du Programme Green Amazones.

Rétro sur les thématiques déjà développées

Après les mots de bienvenue et la présentation du planning de l’atelier, Daniel Koto Dagnon a présenté le bilan de la série de formation de renforcement de capacités. 30 jeunes filles et femmes distinctes œuvrant pour la sauvegarde de l’environnement dans un contexte de changement climatique, six différentes expertes internationales et nationales ont été mobilisées pour rendre cela possible. Quatre thématiques ont été abordées tout au long de ces quatre derniers mois. Les thématiques énumérées ci-dessous.

  1. Plaidoyer en tant qu’actrice de la société civile animé par Lucile Hermant, spécialiste plaidoyer et Alexandrine Yéondi Djidjouèmè Tchékéssi, manager d’organisation.
  2. Négociations climatiques animé par Paulette Atchadé Savimbi, présidente de l’ONG Pauly Afrique Bio
  3. Eau et changement climatique animé par Rachel Arayé Kpanou, assistante technique du partenariat national de l’eau du Bénin, géographe environnementaliste et Madame Fébronie Akimabera Codja, membre de MAFUBO Bénin et Directrice Exécutrice de Meda Conseils
  4. Genre et Projet d’action climatique animé par Madame Aurore Ghislaine Egounlety Biokou, responsable à la formation et à la communication du partenariat national de l’eau PNE du Bénin.

Un accent particulier sur le Genre

« Comme vous l’avez certainement remarqué, toutes les communicatrices mobilisées sont des femmes. Cela est dû à deux raisons fondamentales. La première est que ces femmes sont des expertes dans leurs domaines respectifs cumulant chacune des années d’expérience. Elles peuvent donc être perçues comme des modèles de réussite et donc des mentors pour nos Amazones. La deuxième raison est qu’on se dit qu’en ayant l’occasion de discuter de femme à femme, nos amazones pourront exprimer leurs idées et préoccupations sans aucun complexe ».  

Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green Amazones

S’en est suivi l’intervention des participantes qui étaient un peu partagées. Certaines avaient des préoccupations sur la suite du programme après cette série. Tandis que celles présentes pour l’ultime atelier avaient des préoccupations sur les possibilités de rejoindre de manière définitive le programme. Elles étaient quand même toutes unanimes sur le bien-fondé du programme qui leur a apporté beaucoup en termes de connaissance et de compétences. Les coordonnateurs ont répondu à toutes les préoccupations soulevées, au plus grand plaisir des participantes.

L’heure est maintenant au bilan et aux analyses. La suite du programme dépendra exclusivement de l’engouement manifesté par vous les Amazones et l’usage que vous ferez de tout ce que nous vous avons apporté au cours de ces quatre derniers mois.

Kawsaar Sylla Aladji Boni, coordonnatrice adjointe du programme Green Amazones

Après son intervention, place à la communication du jour : « Genre et Projet d’action climatique ».

Genre et Projet d’action climatique

Aurore Ghislaine Egounlety Biokou s’est chargée de cette communication. Au début de sa présentation, la responsable à la formation et à la communication du PNE-Bénin donne des précisions sur le concept du genre. Il y a entre autre : les défis du genre dans la lutte contre le changement climatique, les différentes étapes de la prise en compte du genre dans un projet d’action climatique, et les facteurs sur lesquels porter une attention particulière au cours de ce processus.  

Elle a également fait un partage d’expérience sur un projet qui correspond parfaitement avec la thématique. Il s’agit du Programme Pays sur l’Eau, le Climat, le Développement et l’Égalité des Genres (AIP WACDEP G 2020-2022), mise en œuvre par le Global Water Partnership dans 5 pays pilotes, dont le Bénin. Les participantes ont par la suite eu l’occasion de poser leurs questions de compréhension et elles ont obtenu de plus amples explications de la communicatrice.

Mot de fin des initiateurs du programme au Bénin

Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green Amazones

« Ça a été quatre mois challengeant pour moi, mais je suis fier du travail abattu aux cotés de nos Amazones Vertes. Je m’en voudrais de ne pas adresser mes sincères remerciements à toutes ces personnes qui ont rendu tout cela possible, notamment Turning Green, Kparon Baaru, le PNE Bénin, les différentes communicatrices de chaque atelier et le Réseau Béninois du Parlement Mondiale de la Jeunesse pour l’Eau à travers son Président Razaki Sabi Zingui. Vivement que les perspectives du programme se concrétisent afin que nous puissions continuer sur notre lancée ! »

Kawsaar Sylla Aladji Boni, coordonnatrice adjointe du programme Green Amazones

« A une époque où les femmes luttent afin de laisser une emprunte positive aux générations futures, ce fut un plaisir de les accompagner à travers ces ateliers de renforcement de capacités pour la lutte contre le changement climatique. Nous espérons qu’elles resteront mobilisées et transmettront leurs acquis à d’autres jeunes femmes afin de permettre aux femmes de mieux porter leur voix, et d’être des leaders incontournables dans cette lutte ».

Impressions des nouvelles participantes

Toudji Amoussou Synthia, membre de l’ONG Climate and Sustainable Developpent Action Club

« Cet atelier sur le thème Genre et Projet d’action Climatique nous a davantage outillé, dans le sens où il nous a permis de mieux cerner la notion du genre et la prise en compte du genre dans tout projet d’action climatique. En effet, pour qu’un projet ait des impacts positifs et du succès, il faut l’élaborer en intégrant non seulement le genre mais en considérant également tous les aspects socioculturels des milieux ».

Marie Reine Houndjo de l’ONG secours à la nature / Rescue for Nature

« Cet atelier de formation bien riche et conduit de façon interactive était particulièrement intéressant.  Il nous a fourni les informations nécessaires pour l’élaboration et la conduite des projets sur le climat, de l’inclusion et du genre au Bénin. Ainsi donc en temps qu’Amazone ayant pris part à cet atelier je me sens suffisamment outillée et motivée à apporter ma contribution pour relever les défis liés à l’inclusion du genre dans ces types de projet au Bénin ».

Impressions de quelques Amazones ayant suivi tout le programme

Arielle Gloria Koukoudoui, chargée des ressources humaines et des relations extérieures à l’ONG SOS Biodiversity

« Durant quatre mois, des séries d’ateliers en ligne ont été organisées à l’endroit où des jeunes filles membres d’ONG intervenaient dans le domaine climatique au Bénin. Il s’agit des enseignements dispensés sur diverses thématiques afin qu’on puisse s’investir comme actrices incontournables dans la lutte contre le changement climatique au Bénin, et initier des actions d’atténuation et d’adaptation pour aider les communautés à faire face aux effets néfastes du dérèglement climatique. Ce qui m‘a permis d‘acquérir de véritables connaissances dans ce domaine. Au terme de cette première phase, je réitère mes remerciements à toute l’équipe chargée de la mise en œuvre du programme Green Amazones. Enfin, je remercie également les différentes communicatrices qui ont bien voulu partager avec nous leurs expériences et leurs expertises sur l’action climatique ».

Grâce Promise Houndafoché, trésorière et animatrice de projet au sein de l’ONG Page Verte Bénin

« Démarrée en 2022, la deuxième phase du programme Green Amazones fut très intéressante. Il a été question au cours de ces quatre mois de discuter avec des femmes leaders du domaine climatique sur des thématiques comme les plaidoyers climatiques, les négociations climatiques, l’eau et les changements climatiques et enfin l’implication du genre dans les projets d’actions climatiques. C’étaient  des échanges très enrichissants. Avec ce programme, nous, les Amazones seront encore plus actives dans nos organisations respectives et pourrions participer davantage aux instances de prises de décisions climatiques. Merci à toute l’équipe de Green Amazones ».

Retrouvez tous les articles de la série ci-dessous :

  1. Lutte contre le changement climatique : Green Amazones implique les femmes
  2. Lutte contre le changement climatique : l’acte 2 du programme Green Amazones lancé au Bénin
  3. Négociations climatiques : le programme Green Amazone en parle avec les jeunes filles au Bénin
  4. Programme Green Amazones : les jeunes filles béninoises outillées sur la thématique eau et changement climatique
  5. Journée Mondiale de la Femme : les femmes du programme Green Amazones s’expriment
Partagez

Auteur·e

kparonbaaru

Commentaires

EGOUNLETY BIOKOU Aurore
Répondre

Toutes mes félicitations à Daniel pour avoir conduit des mains de maître cette initiative. Je souhaite vivement que cela fasse tâche d'huile et que d'autres initiatives similaires connaissent le jour, au grand bonheur de la jeunesse battante pour la promotion de la gestion de l'environnement contre les effets du changement climatique. Que celle ci ne soit pas sans continuité non plus.
A vous jeunesse d'aujourd'hui, soyez confiant et déterminés dans vos actions. Le pays abesoin de vous. L'Afrique a besoin de vous pour se développer. Aux Amazones, ne vous arrêtez pas sur les renforcements de capacités, mais agissez, en vue de participer à la réduction des inégalités de Genre induites par les effets de changement climatique sur les femmes les couches vulnérables. Le chantier est grand. COURAGE!!!

GetQoralHealth
Répondre

Initiee depuis janvier 2022 dans le cadre du programme Green Amazones, la serie d’ateliers de renforcement de capacites a pris fin le samedi 31 avril 2022 par une rencontre atour de la thematique « Genre et Projet d’action climatique ». L occasion de faire un bilan de ces quatre mois d’apprentissage et de partage d’experience.