Crédit: byaimeevia Iwaria

Négociations climatiques : le programme Green’s Amazones en parle avec les jeunes filles au Bénin

La série d’atelier de renforcement de capacités en ligne initiée dans le cadre du programme Green’s Amazones se poursuit. Un atelier sur la thématique « Négociations climatiques » s’est tenu le 27 février 2022. Cet atelier revêt un aspect particulier. Parce qu’en prélude de celui-ci, un appel à candidature a été lancé. Au terme du processus de sélection six jeunes filles béninoises ont été retenues. Elles se sont jointes aux anciennes pour bénéficier de ce renforcement de capacités. 

Pourquoi cet atelier ? Parce que les OSC (Organisation de la Société civile) jouent un rôle important dans les négociations internationales sur le climat. Le but de cet atelier est de donner aux Amazones les pré-requis indispensables. La finalité est de leur permettre d’être outillées. Si elles sont mieux informées et formées, elles pourront prendre part aux les instances de prises de décisions sur les enjeux climatiques. 

Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green's Amazones
Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green’s Amazones

« COP signifie “Conference of parties”, les “parties” étant les signataires de la Convention (195 pays plus l’Union européenne) » Explique Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du Programme Green’s Amazones.

Lire aussi

Lutte contre le changement climatique : l’acte 2 du programme Green’s Amazones lancé au Bénin

Les OSC africaines ont un rôle à jouer

Paulette Atchadé, speaker de l'atelier sur les Négociations Climatiques
Paulette Atchadé, speaker de l’atelier sur les Négociations Climatiques

‘‘L’Afrique est le continent le plus affecté par les impacts du changement climatique. Pour des raisons de justice climatique, nous devons accorder une place aux OSC Africaines aux instances de prise de décisions.’’

Paulette Achadé Savimbi, communicatrice et speaker de l’atelier  »Négociations Climatiques »

Son intervention a suivi celle de Daniel Koto Dagnon qui a présenté le Programme Green’s Amazones en mettant un accent sur la phase actuelle du programme. Ensuite place à la communication du jour portant sur le thème ‘’Négociations Climatiques’’.

Difficultés liées à la participation des ONG aux Négociations Climatiques

Paulette Atchad, communicante, présidente de l’ONG Pauly Afrique Bio présente d’abord le rôle et l’impact des OSC aux négociations climatiques. Ensuite, les avantages et défis qu’elles rencontrent et enfin les dispositions à prendre pour participer aux négociations climatiques. Au nombre des difficultés et défis et liés à la participation des ONG aux Négociations Climatiques on note :

  • Les ressources financières limitées ;
  • un manque de capacité de négociation (un grand défi pour les OSC africaines en raison de la limitation de connaissance) ;
  • une expertise limitée demeure un obstacle. Ce qui retarde la compréhension et l’engagement total des OSC africaines durant les négociations sur le climat avant et pendant les COP.

Ensuite, la communicatrice précise les différentes OSC reconnues par la Conférence Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques CCNUCC. La CCNUCC reconnaît actuellement neuf différentes catégories d’observateurs. Il y a entre autres :

  • Les ONG environnementales (ONGE) ;
  • les ONG des affaires et de l’industrie (BINGO);
  • les gouvernements locaux et les autorités municipales (LGMA);
  • les organisations des peuples autochtones (OPA);
  • les groupes de femmes et de genre;      
  • les ONG de la jeunesse (YOUNGO).

Participer aux Négociations Climatiques demande des OSC une certaine préparation. Et cela n’a rien avoir avec de l’improvisation et de l’amateurisme.

Comment se préparer pour participer aux négociations climatiques ?

Paulette Atchadé livre aux Amazones les secrets d’une bonne préparation pour prendre part aux négociations climatiques. Pour elle, il faut travailler avec d’autres OSC pour mettre en commun les compétences, expertises et les ressources.

Secondo, il faut être membre des réseaux internationaux destinés aux OSC. Par exemple (la PACJA (Pan African Climate Justice Alliance) basé au kenya. Le CAN (Climate Action Network) Réseau d’action pour le climat basé dans au moins 130 pays dans le monde.

Enfin exprimer son envie de participer à une COP au MCVDD ou aux différents partenaires pouvant financer.

Après cette présentation des différents aspects du thème, s’en est suivi un débat très animé. Au cours de cet échange houleux et constructif, les participantes ont pu poser toutes leurs préoccupations. Notamment sur l’effet des négociations climatiques dans la lutte contre la crise climatique actuelle. Sans occulter les difficultés que rencontrent les négociateurs africains et les solutions pour les surmonter. Elles ont obtenu des réponses très satisfaisantes. Au terme de partage de connaissances, les Amazones émues donnent leurs impressions et de l’essentiel de ce qu’elles ont retenu.

Les Amazones s’expriment

Houénou Peace, Membre de l’ONG Idéale Nature (INAT)

Houénou Peace
Houénou Peace

L’atelier sur les négociations climatiques je l’ai beaucoup apprécié. Cela m’a permis de comprendre le rôle des ONG dans les négociations climatiques. Je note aussi que la société civile doit s’impliquer dans la thématique du changement climatique. Il est aussi important que les participants Africains aux COP s’intéressent et s’impliquent véritablement dans les négociations. Pour que de bonnes décisions soient prises en faveur des pays africains 

Grâce Houndafoché,  Trésorière Générale et Animatrice de projets à l’ONG Page Verte Bénin.

Grâce Houndafoché
Grâce Houndafoché

J’ai beaucoup apprécié les échanges et le partage d’expériences. J’ai mieux cerner les différentes stratégies de négociations dans le domaine environnemental/ climatique. Et comment exploiter ces stratégies pour l’atteinte des objectifs de développement durable notamment l’ODD 13: lutter contre le changement climatique. Merci à Turning Green et à toute l’équipe de coordination du programme Green’s amazones.

Isidora Adéola Tanimomo est membre de l’ONG MORIJIA et occupe le poste de chargée de  programme.

Isidora Adéola Tanimomo
Isidora Adéola Tanimomo

J’ai beaucoup aimé l’atelier. C’était très instructif. J’ai compris les avantages et inconvénients de la participation des OSC et ONG lors des réunions décisionnelles au plan mondial.

Mot de fin des organisateurs

Kawsaar Sylla Aladji Boni
Kawsaar Sylla Aladji Boni

L’une de nos perspectives avec le programme Green’s Amazones, est de donner l’opportunité aux Amazones de porter leurs voix et celles des communautés. Des communautés victimes des conséquences du changement climatique à la COP 27 qui aura lieu cette année en Egypte.

Cet atelier a également permis de les outiller dans ce sens. C’est ce qu’explique Kawsaar Sylla Aladji Boni, coordonnatrice Adjointe du programme Green’s Amazones. Le prochain atelier prévu pour le mois de Mars 2022 portera sur la thématique Eau et Changement climatique.

Étiquettes
Partagez

Auteur·e

kparonbaaru

Commentaires