Crédit: Iwaria

Lutte contre le changement climatique : la phase 2 du programme Green’s Amazones lancé au Bénin

Webinaire avec les participants, capture d'écran
Crédit photo : Daniel Koto Dagnon
Le Programme Green’s Amazones a été initié dans le but de renforcer l’implication des femmes béninoises dans la lutte contre le changement climatique au Bénin. La première phase qui s’est déroulée de Novembre à Décembre 2021 a permis entre autres de recueillir les voix, les pensées, et les idées des amazones sur ce qui les empêchent de s’impliquer suffisamment dans la lutte contre le changement climatique au Bénin. Elles ont ainsi eu l’occasion de dire elles-mêmes ce dont elles ont besoin et de soulever les difficultés et problèmes qu’elles rencontrent dans le domaine climatique au Bénin. 

Au nombre des solutions et besoins pour que les jeunes filles et les femmes béninoises puissent jouer un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique, les Amazones ont émis la demande suivante : « Organiser des programmes de formation à l’endroit des filles et des femmes œuvrant dans le domaine climatique afin qu’elles soient suffisamment outillées pour se positionner comme des actrices incontournables dans la lutte contre le changement climatique au Bénin. ».

Pourquoi une série d’atelier lié au Développement Durable ?

Faisant suite à cette demande et sous l’appui technique de Turning Green, l’équipe chargée de la mise en œuvre du programme Green’s amazones a lancé la phase 02 du programme. Cette phase va consister en un premier temps en une série d’Ateliers de renforcement de capacités en ligne de Janvier à Avril 2022 sur 04 thématiques.  Il s’agit :

  1. Plaidoyer en tant qu’actrice de la société civile 
  2. Négociations climatiques
  3. Eau et Changement climatique
  4. Genre et Projet climatique

Déroulement de l’atelier

Daniel Koto Dagnon est coordonnateur du Programme Green’s Amazones. Lors de sa présentation sur la Phase 2 du programme, le dimanche 30 janvier 2022, il revient sur l’objectif et la finalité de l’initiative.

‘‘Ce premier atelier portant sur la Thématique « Plaidoyer en tant qu’actrice de la société civile » a pour but d’outiller les Amazones. La finalité est qu’elles puissent mener des campagnes de plaidoyer porteuses de changement positif en adéquation avec les problèmes et les difficultés qu’elles rencontrent dans le domaine climatique au Bénin’’.

Daniel Koto Dagnon, coordonnateur du programme Green’s Amazones

Plusieurs communications ont meublé cet atelier. Celle de Madame Lucile Hermant, spécialiste Plaidoyer a porté sur le thème « Plaidoyer pour un changement politique ». Dans sa communication, elle a présenté aux Amazones le concept de plaidoyer, les atouts d’une société civile active, ainsi que les étapes d’élaboration d’une stratégie de plaidoyer.

La notion de plaidoyer et ses contours explicités

Capture d'écran
Crédit photo : Daniel Koto Dagnon

« Mon objectif est de vous transmettre une méthodologie de mise en œuvre d’un plaidoyer engagé ». La communicatrice a par ailleurs simulé des cas pratiques avec les Amazones au moyen de l’outil Jamboard.

 A sa suite, c’est Alexandrine Yéondi Djidjouèmè Tchekessi qui a entretenu les amazones. La Manager d’organisation développe le thème « Opportunités et défis dans la mise en œuvre de campagne de plaidoyer ». Ses explications ont porté sur un partage d’expérience en termes de mise en œuvre de campagne de plaidoyer dans un contexte Béninois. Elle a donc présenté aux Amazones les opportunités et les défis qui s’offrent à elles lors de la mise en œuvre de campagne de plaidoyer au Bénin.

Crédit photo : Daniel Koto Dagnon

« En pratique le plaidoyer n’est pas une guerre, c’est de la négociation. C’est de montrer à l’autorité qu’elle peut mieux faire ». En ces termes, elle a également attiré l’attention des amazones sur les erreurs à ne pas commettre lors des campagnes de plaidoyer avec leurs différentes organisations et associations de jeunes au Bénin. Ce premier atelier initié suite à la demande en terme de renforcement de capacités formulée par les Amazones lors de la phase 1 du programme Green’s Amazones s’est clôturé sur une note de satisfecit général de l’ensemble des participantes.

Impressions de quelques amazones

Tania Gbenou est membre de l’ONG Géom@D. Elle est responsable du secteur cartographie et télédétection.

“La formation a été intéressante dans la mesure où on a mieux cerner la notion de plaidoyer. Les communicatrices nous ont fait savoir que le plaidoyer n’est pas un tour de magie. Ni une guerre mais c’est une stratégie, une créativité, un processus continue pour des résultats. Pour faire de plaidoyer il faut savoir ce qu’on veut changer et impliquer la société civile. Il est également important de savoir qui peut réaliser le changement vers qui aller afin d’avoir des objectifs précis’’.

Arielle Gloria Koukoudoui est responsable des Ressources humaines et des relations extérieures à l’ONG SOS Biodiversity. Ses premières impressions sont bonnes. En effet, cet atelier a été un véritable moment riche d’échanges et de partages, affirme-t-elle.

« Comment mener une campagne de plaidoyer en tant qu’actrice de la société civile ? Les étapes pour une bonne réalisation, les opportunités et défis liés à la mise en œuvre d’un plaidoyer. Tout ceci m’a permis de consolider davantage mes connaissances. « Amazone » comme le dit si bien le nom du programme, je crois être désormais mieux outillée pour me positionner et œuvrer en tant que leader pour le bien de ma communauté. Ceci dans le but d’atteindre le réel changement longtemps souhaité dans le domaine climatique au Bénin. »

Des Amazones engagées pour relever le défi

Grâce Aïssan est membre du WENIB (Women’s Energy Network in Benin) ne dira pas moins que les autres participantes. Elle se réjouit de faire partie de ce programme qui met la femme au cœur du développement durable. Elle promet qu’elle et ses paires s’investiront à travers des séances de restitution pour toucher le maximum de filles pour une effectivité de la justice climatique.

“L’atelier sur le plaidoyer s’est vraiment bien déroulé.  Nous avons eu droit à des communications vraiment pertinentes. Personnellement, j’ai beaucoup noté et je compte mettre en pratique ces acquis pour apporter un plus à ma communauté »

Le Programme Green’s Amazones réunit encore très prochainement les amazones pour un autre atelier de formation. Celui-portera sur les négociations climatiques. Prenez donc le rendez-vous pour un autre épisode.

Il faut souligner que le programme Green’s Amazones bénéficie du soutien technique de Turning Green une organisation internationale basée aux Etats-Unis. Ce programme entend s’accommoder et s’arrimer avec les objectifs du développement durable. Il offre une planète saine tout en permettant aux Béninois d’interagir avec leur environnement pour protéger leur santé et celle des générations futures.

Lire aussi :

Lutte contre le changement climatique : Green’s Amazones implique les femmes

Partagez

Auteur·e

kparonbaaru

Commentaires