Crédit: Iwaria

Journée mondiale de la Femme : les femmes du programme Green’s Amazones s’expriment

Le monde entier célèbre ce 8 mars la journée internationale des droits des femmes. Encore appelée journée internationale des droits des femmes, ce jour consacré par les Nations unies depuis 1977, ne passe pas sous silence. Des manifestations, conférences, débats se tiennent sur toute l’étendue du territoire béninois. Et Kparon Baaru célèbre aussi le 8 mars à sa façon. Il vous présente à cette occasion, quelques jeunes femmes activistes du programme Green’s Amazones, qui nous disent comment elles perçoivent la place des femmes dans la société.

Pour rappel, le programme Green’s Amazones est initié pour la première fois au Bénin dans le but de renforcer les compétences des femmes et des jeunes filles béninoises, engagées dans le domaine climatique. L’objectif est qu’elles puissent se positionner comme des actrices clés de cette lutte au Bénin. Et aussi qu’elles mettent en œuvre des solutions innovantes et des actions concrètes pour aider leurs communautés à faire face à la crise climatique actuelle.

Dans le combat pour la justice climatique, les femmes ont un rôle déterminant à jouer car elles font partie des couches les plus vulnérables, victimes des effets pervers du changement climatique. Les femmes et jeunes filles béninoises veulent être au premier rang du combat contre la crise climatique. A la faveur du 8 mars, quelques-unes se présentent et adressent un message au monde entier.

Présentations et messages des Amazones

Aude Myriame Salanon

Aude Myriame Salanon
Aude Myriame Salanon

Je suis Aude Myriame Salanon, originaire de la commune de Toffo. Je suis titulaire d’une licence professionnelle en Dynamique de Population et Planification Régionale au Centre de Formation et de recherche en matière de Population de l’université d’Abomey-Calavi (CEFORP/UAC). Je suis membre de l’Agence pour la Promotion des Objectifs du Développement Durable (APODD). Activiste des ODD en particulier des ODD 13 et 5.

Mon engagement pour les mesures relatives aux effets du changement climatique se traduit à travers des actions ou activités écologique telles que les journées de sensibilisation sur les dangers liés à l’usage des sachets plastiques,  des programmes de formation dédiés aux renforcements de capacités de la gente féminine sur les questions liées aux effets du changement climatique. Toujours dans la dynamique de lutter contre le changement climatique, je fais également la promotion de ma  marque de chaussure dénommée « ecoshoes ».

Il s’agit d’une marque de chaussure issue du recyclage et de la transformation des pneus usés en chaussures. Cela exprime mon ambition de laisser mon empreinte écologique dans l’atteinte de l’ODD 13.

Mon message ce 8 mars est que chaque femme où qu’elle soit a le devoir de contribuer à la protection de l’environnement. Protéger notre environnement c’est nous protéger, c’est protéger la génération future afin de créer un environnement favorable au développement durable.

Khadidjath Zimé Arouna

Khadidjath Zimé Arouna
Khadidjath Zimé Arouna

Je réponds au nom de Khadidjath Zimé Arouna et je suis originaire de la commune de Nikki. Je suis détentrice d’une licence en agronomie option Agropastoralisme et Technologies des Produits Carnés de l’Université de Parakou. Je suis actuellement auditrice d’un master toujours en agronomie option Production Animale de l’Université Nationale d’agriculture et membre de la plateforme Agroécohealth de l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) Bénin.

Nous les femmes, sommes les précurseurs depuis des générations et les chefs de file en matière de conservation de l’environnement. Nos connaissances traditionnelles, nos savoir-faire et nos compétences sont plus que jamais nécessaires pour renforcer la résilience aux impacts climatiques et réduire les émissions de gaz à effet de serre !

Grâce Aïssan

Grâce Aïssan
Grâce Aïssan

Je m’appelle Reine Grâce Aïssan. Passionnée des thématiques de la transition énergétique et du climat. Je suis titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Énergétique et Procédés. J’envisage devenir une femme leader et ambassadrice des énergies vertes dans mon pays le Bénin, en Afrique et dans le monde. Je suis une Green’s Amazone !

En ce jour spécial qui nous est dédié, j’aimerais inviter toutes les femmes à se lever et à passer outre les préjugés et les peurs. En tant que femmes, nous sommes un atout majeur pour le développement de notre communauté et ce, dans tous les secteurs. Alors, engageons-nous et contribuons à l’atteinte, dans notre pays, de l’ODD 7 qui vise l’accès à une énergie abordable, durable, fiable et moderne pour tous !

Peace Dègnon Houénou

Peace Dègnon Houénou
Crédit photo : Rodrigue Botoyiyé

Je réponds au nom de Peace Dègnon Houénou et je suis née le 20 décembre 2000 à Cotonou Bénin. Je suis étudiante en environnement hygiène et santé publique à Cifred/UAC au Bénin. Membre de l’ONG Idéale nature (inat), j’ai également fait une formation en anglais.

Je participe actuellement à des ateliers initiés dans le cadre du programme Green’s Amazones. Au cours de ces séances, j’apprends de nouvelles notions concernant le changement climatique et comment être une femme leader. À l’occasion de cette journée qui met la femme à l’honneur, je souhaite que chaque mère et future mère prenne soin de la nature qui est notre mère nourricière à nous.

Christiane Kotègnon

Christiane Kotègnon
Christiane Kotègnon

Alfreda Christiane Kotègnon est née le 9 mai 1998 à Natingou. Elle est Technicienne supérieure en Aménagement et Gestion des Ressources Naturelles. La jeune activiste et membre de L’ONG Initiative Eco-Vie Durable(IEVD), œuvre pour la lutte contre les effets des changements climatiques à travers diverses actions pour sauvegarder l’environnement. Récemment membre de l’ONG SAVE OUR PLANET, elle entend multiplier ses actions pour le même objectif. Son message à l’endroit des femmes :

A notre ère, la femme doit être consciente de l’immense force qu’elle a en elle. Cette force qui manque au monde pour aller de l’avant en étant en harmonie avec la nature. Cette force avec laquelle elle devrait dire Stop à la discrimination. Stop aux violences de chaque jour et injustices  à son endroit. À celles qui subissent dans le silence ; à celles martyrisées chaque jour ; à celles désorientées ; à celles fragilisées, Bonne fête. À toutes les femmes du monde, « Bonne fête ».

Alfreda Christiane Kotègnon

Grâce Houndafoché

Grâce Houndafoché
Grâce Houndafoché

Titulaire d’un Master professionnel en agronomie, option protection des cultures, Grâce Houndafoché est actuellement assistante de recherche à East-West Seed Bénin, et volontaire à l’ONG internationale Page Verte. Ayant un intérêt particulier pour la préservation de l’environnement et la lutte contre le changement climatique, elle est également membre bénévole de la Taskforce Bénin Youth4Climate (BY4C).

Elle occupe le poste  de responsable de l’antenne béninoise de la Fondation pour la Restauration du Climat (F4CR).  En tant qu’ambassadrice verte du climat pour l’Afrique (CCAO Network) et ambassadrice du nouveau pacte pour la nature et les personnes (ANYL4PSD), elle aspire à la création d’un monde meilleur avec moins d’émission de gaz à effets de serre.

Son ambition est d’atteindre ses objectifs en passant par une éducation verte des jeunes et une initiation des producteurs aux techniques de l’agriculture écologique. Son mot à l’endroit des femmes du monde.

 « Femmes : scientifiques, entrepreneures, artisanes, ou commerçantes, nous sommes des porteuses de vies. Levons-nous, mobilisons-nous davantage pour un retour à un monde plus vert. L’avenir de l’humanité repose entre nos mains !!! »

Grâce Houndafoché

Ruth Elisée Houaito Affo

Ruth Elisée Houaito Affo
Ruth Elisée Houaito Affo

Ruth Elisée Houaito Affo est née le 12 Octobre 1998 à Gnizounmé dans la commune de Lalo. Agronome, socio économiste, environnementaliste et communicatrice. Ruth est très passionnée de la question de l’égalité du genre surtout pour la promotion des droits des femmes. Elle a milité et milite encore dans des groupes et clubs qui ont pour objet l’autonomisation des femmes et la promotion des droits socioéconomiques et professionnels des filles et des femmes.

Ces expériences sont acquises avec plusieurs structures et organisations. Il y a entre autres :

  • La JCI Bénin ;
  • Le jardin de l’espoir à travers le programme Women agripreneurs ;
  • Le Centre de Coopération Interculturelle pour un Développement Durable à travers le programme de renforcement des capacités des acteurs du développement durable ;
  • Le programme Green’s Amazones de Turning Green pour le leadership féminin, etc.).

Responsable des activités de production sur la ferme LSF ‘’Les Sœurs Fermières‘’, elle a aussi travaillé en équipe avec « La Nature S’exprime » un blog écologie et environnement dans certaines de ses missions. Son message pour la Journée Internationale de la femme est le suivant.

« Supérieur par l’amour, levier de l’humanité, Femme, tu constitues spontanément un être intermédiaire entre l’humanité et les hommes. Ne néglige pas ton rôle de bâtisseur d’avenir »

Ruth Elisée Houaito Affo

Arielle Gloria Koukoudoui

Arielle Gloria Koukoudoui
Arielle Gloria Koukoudoui

Originaire de la commune de Grand-Popo, Arielle Gloria Koukoudoui, est titulaire d’une licence en Aménagement et Protection de l’Environnement à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi. Dévouée à la cause de la conservation de la biodiversité, elle s’est engagée en tant jeune activiste volontaire dans une organisation de jeunes dénommée ‘’SOS Biodiversity ‘’où elle exerce la fonction de chargée des ressources humaines et des relations extérieures.

Actuellement auditrice d’un Master I de Biodiversité Informatique à la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi, elle souhaite œuvrer avec détermination pour réduire l’appauvrissement la biodiversité. Elle compte le faire tout en incluant des moyens d’atténuation et d’adaptation aux effets des changements climatiques.

En ce jour où l’humanité tout entière a choisi célébrer les droits de la femme en tant qu’actrice du développement pour un monde meilleur, elle souhaite une bonne fête à toutes les femmes battantes, mères et leaders !

Je veux réitérer à l’endroit d’elles cette célèbre pensée de Mary Kom, une boxeuse indienne : « Ne dites pas que vous êtes faible parce que vous êtes une femme ».

Arielle Gloria Koukoudoui

Lire aussi

Négociations Climatiques : le programme Green’s Amazones en parle avec les jeunes filles au Bénin

Je vous salue Mère, Pleine de Grâce

Partagez

Auteur·e

kparonbaaru

Commentaires