Journée mondiale de l’épargne : à Parakou, le public est sensibilisé

Article : Journée mondiale de l’épargne : à Parakou, le public est sensibilisé
13 novembre 2020

Journée mondiale de l’épargne : à Parakou, le public est sensibilisé

La Journée mondiale de l’épargne ne passe pas inaperçue à Parakou. Elle a été célébrée par la société d’inclusion financière Sif-groupe en collaboration avec le tech-hub Waxangari l@bs. A cette occasion, ladite société et certains de ces partenaires Fececam, Sunu assurance et Sian’Son ONG ont marqué d’un cachet spécial l’évènement. Ils ont donné plusieurs conférences autour de la thématique de l’inclusion financière. Les échanges se sont tenus samedi 31 octobre dans les locaux de l’espace Waxangari l@bs au quartier Gbira.

« Inclusion financière : démocratiser l’épargne pour une croissance soutenue », c’est le thème principal des échanges des acteurs du monde de l’épargne avec différentes couches socioprofessionnelles de la cité des kobourous. De la définition de l’épargne en passant par son importance, du profil et du statut de l’épargnant, à la structure ou l’institution… De nombreux points ont été exposés aux participants à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’épargne.

L’objectif de la séance

Crédit photo : Chamsou Dine BAGUIRI

Dans son mot d’ouverture de la séance, le président du comité d’organisation, Abdoulaye Mouhamed, a décliné au public le bien-fondé de la tenue d’une telle activité.

« En organisant la deuxième édition de la Journée mondiale de l’épargne à Parakou, l’objectif est de faire la promotion de l’épargne à plusieurs couches de la société. Nous mettons l’accent sur l’inclusion financière car certaines populations ignorent encore ce que c’est que l’épargne, comment et quand épargner. »

Abdoulaye Mouhamed, Président du comité d’organisation.

L’épargne, le meilleur moyen de subvenir à ses futurs besoins

Crédit photo : Chamsou Dine BAGUIRI

Avec la fin de la pandémie de la Covid-19, l’épargne s’avère une porte de sortie salvatrice pour se mettre à l’abri des surprises désagréables ultérieures. Le chef unité de production de Sunu assurance n’a pas manqué de le souligner dès le début de son allocution. Anselme Kpéra a expliqué à l’assistance que « l’épargne est le meilleur moyen de faire face aux situations inattendues ».

« Tout le monde devrait épargner ou souscrire à un service d’assurance, quel que soit son revenu », a-t-il ajouté. Anselme Kpéra conseille aux participants qui veulent épargner de ne pas hésiter à le faire en allant vers les structures agréées de microfinance ou les banques et structures d’assurance.

Le digital dans le secteur des microcrédits

A la suite du chef unité de production de Sunu assurance Parakou, les représentants de l’ONG Sian’Son microcrédit et de l’agence Fececam Parakou ont pris la parole. Ils n’en disent pas moins que leur prédécesseur. Ils recommandent aux entrepreneurs, commerçants, fonctionnaires et étudiants présents de se renseigner sur la crédibilité de la structure dans laquelle ils veulent épargner.

Par ailleurs, ils sont revenus sur l’intégration du numérique dans le secteur des services de microcrédits. Une opportunité pour rendre la vie facile aux clients avec une mention spéciale mise sur la rapidité et la sécurité des retraits, dépôts et autres services.

Les participants, par moment, ont émis des préoccupations pour comprendre davantage certains points d’ombres sur les notions de l’épargne. Les communicateurs à tour de rôle les ont éclairés.

Une meilleure compréhension de l’épargne

Au terme des conférences, les participants ont dit toute leur satisfaction. Ils sont désormais mieux outillés sur les avantages et inconvénients de l’épargne. Ce rendez-vous du donner et de recevoir leur permettra d’éviter de tomber dans les pièges des imposteurs.

Le thème « Inclusion financière : démocratiser l’épargne pour une croissance soutenue » est désormais compris par tous. Chaque participant promet de partager ces acquis avec son entourage.

Ne mettre personne de côté pour une meilleure compréhension de l’épargne et de ses contours, c’est le but de Sif-groupe et de Waxangari l@bs. Les deux structures partenaires pensent encore organiser une autre séance d’information avec le public parakois dans les mois à venir.

Partagez

Commentaires