Animation et facilitation des projets communautaires : le groupe acomas-wash idd forme plusieurs jeunes

Article : Animation et facilitation des projets communautaires : le groupe acomas-wash idd forme plusieurs jeunes
Crédit:

Animation et facilitation des projets communautaires : le groupe acomas-wash idd forme plusieurs jeunes

Une dizaine de jeunes formés sur les nouvelles techniques participatives et efficaces d’animation et de facilitation des initiatives de projets communautaires. L’initiative émane de l’Institut International de formation en Animation et Facilitation des projets Communautaires du groupe Acomas-Wash Idd. La formation s’est déroulée du 19 au 21 juin 2020 à Parakou.

La mission de l’Institut International de formation en Animation et Facilitation des projets Communautaires du groupe Acomas-wash Idd est d’oeuvrer pour la promotion et la professionnalisation des métiers d’Animations/Facilitations des projets communautaires au Bénin et dans la sous-région. C’est dans cette optique qu’il a organisé une formation à Parakou.

Objectif, d’abord, former puis renforcer les capacités des participants en outillant ceux-ci en vue de créer un déclenchement de prise de conscience auprès des communautés rurales, parfois vulnérables. Ensuite, accompagner les organisations de la société civile ou des organismes pour la mise en oeuvre des projets et programmes de développement durable.

Parmi la dizaine de participants, figurent plusieurs couches socio-professionnelles telles que des responsables d’organisations non gouvernementales, gestionnaires de projets, agents de développement communautaire, animateurs de terrain, entrepreneurs, enseignants et étudiants en fin de formation. Dans une ambiance conviviale marquée par le respect des gestes barrières. Entre autres, le port obligatoire de masques de protection, la distance de sécurité d’au moins un mètre.

C’est dans ces conditions que les participants ont été outillés sur les nouvelles techniques d’animation participatives et efficaces d’une part. Leurs capacités ont été renforcées d’autre part sur les méthodes et les formes de facilitation à utiliser dans le cadre des projets communautaires en vue de créer un déclenchement de prise de conscience auprès des communautés, parfois vulnérables.

Le but visé par l’Institut en organisant ses formations, est de créer une nouvelle génération de jeunes Odd qualifiés et compétents pour accompagner les organisations de la société civile et les organismes internationaux dans la mise en oeuvre des projets et programmes de développement durable en lien avec les Odd.

Nous voulons amener les personnes qui prennent part à nos formations à avoir certaines aptitudes. Telles que la communautaires pour des changements de comportements sociaux, ou lors des processus d’éducation environnementale et sociale, comme dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus’’ a dit Sadar Françis Fagnon, l’un des formateurs.

Sadar Françis Fagnon, formateur.

La pandémie de la Covid-19 a été également un sujet abordé lors des différentes communications. Les formateurs ont mis un accent particulier sur le respect strict des gestes barrières. Ils ont exhorté les participants à sensibiliser leurs proches afin de faire reculer la maladie.

A la date du 22 juin 2020, le tableau sanitaire lié à l’infection à la Covid-19 au Bénin indique un total de 850 cas confirmés, avec 565 personnes sous traitement, 272 personnes guéries et 13 décès. Sadar Françis Fagnon appelle les uns et les autres à la vigilance et au respect des consignes officielles.

Au terme des trois jours de formation, les participants repartent avec des attestations. Ils ont le sentiment d’avoir acquis de nouvelles connaissances. Ils se disent prêts à mettre en pratique ses acquis sur le terrain afin d’impacter positivement les communautés de leurs localités respectives. Chantal Adjibi étudiante en économie et sociologie rurales a livré ses impressions.

La formation s’est bien déroulée dans une très bonne ambiance avec des formateurs qui ont prouvé qu’ils sont maîtres du domaine. Je suis maintenant apte à mener à bien une facilitation et une animation en utilisant divers outils et techniques. Concernant la pandémie du coronavirus, je ne manquerai pas de communiquer autour de moi sur le respect des gestes barrières selon la cible que j’ai en face.

Chantal Adjibi, participante.

Cette session de formation en animation et facilitation des projets communautaires est la troisième qu’organise le groupe Acomas- Wash Idd à Parakou.

Étiquettes
Partagez

Commentaires