Bénin : Pas de défilé militaire pour la fête nationale – Ce qu’en pensent quelques béninois de la diaspora

Article : Bénin : Pas de défilé militaire pour la fête nationale – Ce qu’en pensent quelques béninois de la diaspora
14 juillet 2020

Bénin : Pas de défilé militaire pour la fête nationale – Ce qu’en pensent quelques béninois de la diaspora

Le Bénin va célébrer le premier août 2020, le 60ème anniversaire de son accession à la souveraineté nationale.  Une célébration qui intervient dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. Le conseil des Ministres en sa session du mercredi 8 juillet 2020, a décidé des modalités du déroulement de cette fête. Pas de défilé militaire et autres réjouissances populaires, tranche le conseil. Le gouvernement indique le gerbe sera déposé au pied du monument des Morts suivi d’une revue symbolique des troupes.

Modalité du déroulement de l’édition 2020 de la fête nationale

La sécurité sanitaire des populations préoccupe le gouvernement béninois. Pour éviter la propagation du nouveau coronavirus sans pour autant occulter la commémoration de la fête du premier août, celle-ci va se dérouler dans la simplicité. Ainsi en a décidé le conseil des ministres.

« La fête nationale se tiendra dans la sobriété absolue, sans manifestations nécessitant des regroupements de personnes tels que le défilé et autres réjouissances. Ainsi pour honorer la mémoire de nos illustres disparus et saluer nos Forces de défense et de sécurité, il sera procédé, à l’occasion, au dépôt de gerbe au pied du monument aux Morts, puis à une revue des troupes symbolique ».

Extrait du conseil des ministres du mercredi 8 juillet 2020.

Une décision appréciée de diverses manières par les béninois vivant hors du territoire national.

Ce que pensent les citoyens béninois et de la diaspora de cette décision

Koudous Ibouraïma vit en France plus précisément à Rennes. Il suit l’actualité du pays quand bien même vivant dans l’hexagone. Kparon Baaru l’a contacté pour recueillir ses impressions sur cette décision.

« C’est bien réfléchi. Je suis donc d’accord avec cette décision du gouvernement de ne pas faire le défilé militaire cette année. Face à la situation sanitaire qui prévaut en ce moment d’ailleurs, ce ne sera pas responsable de sa part. Je comprends que ça paraisse bizarre pour certains de ne pas respecter cette tradition que nous avons toujours pratiqué depuis 60 ans, mais comme on le dit chez nous ‘’La santé avant tout’’. 

L’annulation du défilé militaire reste dans la logique des décisions gouvernementales durant cette crise. Même si je ne comprends toujours pas la décision d’avoir organisé les élections municipales et communales passées du 19 mai 2020 en pleine pandémie ».

Reynald Ballo, un autre béninois résidant à Bordeaux en France donne son point de vue sur deux angles. Il pense en un premier temps que cette décision est louable.

« Elle permettra d’éviter la propagation du virus. Non seulement pour organiser ces cérémonies, cela demande beaucoup de mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières. Cela fait de l’économie pour l’Etat. C’est intéressant de laisser la vie suivre son cours normal. C’est une façon forte de dire aux populations de prendre conscience que la maladie existe et est mortelle ».

« Le défilé aurait pu s’organiser à la seule condition que les mesures barrières soient observées », poursuit Reynald.

Le défilé aurait pu être organisé mais dans le respect des mesures barrières

Reynald Ballo estime ensuite que cette décision peut être vue comme une faiblesse pour le Bénin face à la pandémie. Il pense que le défilé aurait pu être organisé mais autrement. Il suggère que :

«Les autorités auraient pu organiser le défilé militaire tout en respectant les gestes barrières : le lavage des mains à l’eau et au savon, le port obligatoire de masques de protection, le respect de la distanciation sociale pour ne citer que ceux-là. Annuler le défilé militaire, c’est une façon de dire que le Bénin est fragile et vulnérable.

Les forces de défense et de sécurité par le défilé auraient pu montrer l’exemple à travers des scènes montrant le respect des gestes barrières. Cela aurait été aussi une occasion pour le Président de s’adresser au peuple béninois sur la situation sanitaire et de l’urgence de prendre au sérieux les gestes barrières. Le défilé aurait pu mettre un accent sur des communications relatives aux mesures de riposte contre la Covid-19.  On est parti pour vivre avec la maladie. On doit s’adapter, changer nos comportements et survivre », va-t-il ajouter.

Je suis béninois mais pas de la diaspora mais je me permets de donner aussi mon point de vue sur le sujet.

1er août sans défilé militaire – mon avis

Faire le défilé militaire en pleine crise sanitaire, je me permets de dire que c’est bien possible. Pourquoi et comment?

Le défilé militaire peut avoir lieu dans le respect strict des gestes barrières. Quand on connait la discipline qui règne au sein des corps treillis, on peut affirmer qu’ils observeront ces mesures sans grandes difficultés.  Mais bien avant, le gouvernement choisira une place où ce défilé se déroulera à huis-clos.

Si le stade de l’amitié général Mathieu Kérékou n’était pas en chantier, c’est le cadre idéal pour le déroulement des festivités de cette fête nationale. En dehors de ce stade, je suggère le stade Charles De gaule de Porto-Novo pour abriter le défilé. Autorités, soldats et autres acteurs subiront d’abord le test covid-19. Seuls ceux qui seront testés négatifs à l’infection seront aptes à prendre part aux cérémonies.

Comme chaque année, les médias, en particulier l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB), nous feront vivre l’événement en direct. Chacun pourra suivre ce défilé à domicile soit par son poste récepteur radio ou téléviseur ou sur les médias sociaux.

Outre la retransmission en direct de la télévision nationale, l’ORTB pourrait trouver des tranches dans ses programmes pour faire la rediffusion des temps forts de ce défilé. En plus de cette rediffusion, la vidéo de ce jour mémorable peut-être publiée sur le site du gouvernement. Chacun aura libre choix d’aller télécharger le film pour le suivre en différé.

C’est exactement ce qui s’est fait avec la fête de la musique organisée à Cotonou les 20 et 21 juin 2020. Moi, et plusieurs autres ont suivi le film réalisé en deux parties de cette fête musicale qui d’ailleurs a fait le tour du monde.

En somme, les dirigeants ont le choix de faire cette option que d’annuler le défilé militaire.

Prenons comme exemple la France qui a célébré la journée du 14 juillet de façon exceptionnelle malgré la pandémie. Une cérémonie militaire a eu lieu à la place du défilé afin d’immortaliser cette date. 

Certes, le coronavirus est réel. Les statistiques liées à cette infection au Bénin le prouvent. À la date du 12 juillet 2020, le pays enregistre un total de 1378 cas confirmés, 557 guéris et 26 décès. C’est pourquoi, je joins mes propos à respectivement ceux de Koudous et Reynald pour inviter les béninois à ne pas banaliser les gestes barrières afin de limiter la propagation du virus.

Partagez

Commentaires

Foumilayo Assanvi
Répondre

À part doter les forces de l'ordre d'uniformes, à quoi sert réellement ce défilé militaire ? Plus sérieusement, ça nous fait quelques économies pour combler l'immense déficit causé par la Covid-19.

Pour la fête de la musique, il y avait des artistes qui en ont bénéficié. C'était un moyen de les accompagner dans le moment de crise qui ne leur permet pas de réaliser concerts et spectacles pour toucher des cachets. Par contre, pour le défilé militaire, je ne pense pas que les militaires en ont besoin, en dehors du renouvellement des uniformes..

Dans ce contexte, le défilé n'a pas sa raison d'être.

Chams-Dine Baguiri
Répondre

Oui l'annulation du défilé va faire économiser d'accord mais c'est un devoir de mémoire on pouvait le faire en respectant les mesures barrières telles que proposées dans l'article. Faire le défilé est un devoir de mémoire. On peut le faire de façon exceptionnelle comme cela a été le cas en France.